J’adore aimer, c’est bon pour la tête et pour le cœur !

Je te dis que je t’aime pour que tu sois
libre de moi et moi de toi.

Il m’arrive de temps à autre de dire “je t’aime” à quelqu’un ou plutôt à quelqu’une et souvent, cette personne est décontenancée car elle, elle ne m’aime pas…

Pas ou pas nécessairement.

Ce que je comprends aisément.

Mais quand je dis “je t’aime” à quelqu’un, ce n’est pas pour que la personne m’aime, non, c’est simplement parce que moi je l’aime.

Il y a une grande différence entre les deux.

Je l’aime parce qu’elle représente quelque chose pour moi mais il est évident que cette chose qui fait que je l’aime n’est pas présente dans son cœur ou dans sa tête, alors elle ne saurait pas nécessairement m’aimer.
Même s’il arrive parfois qu’elle m’aime mais qu’elle n’ose pas me le dire.

Aimer quelqu’un est un sentiment très personnel et un tantinet égoïste car je me fiche totalement que l’autre ressente ou non de l’amour pour moi.
Ça n’a aucune importance car ce qui m’importe, c’est de l’aimer.

De l’aimer de toutes mes forces, de tout mon cœur et surtout, en toute liberté.

Mais il arrive souvent que la personne à qui je dis “je t’aime” stoppe subitement les relations avec moi ou qu’elle s’éloigne car elle se sent redevable ou alors elle a l’impression que je veux la mettre en cage.

Je comprends aisément sa réaction car dans le monde actuel et avec le cadre de références de notre société de consommation, les gens ne comprennent pas qu’aimer est un droit, une pleine liberté de conscience et d’expression et qu’ils ne sont en rien responsables ou redevables de mes sentiments envers eux.

J’ai le droit d’aimer qui je veux, gratuitement, simplement parce que je l’aime, que c’est comme cela et pas autrement.

C’est curieux l’amour car il y a plusieurs personnes que j’aime mais pour lesquelles certains estiment que je devrais les haïr. A cause de ce qu’elles m’ont fait…

Amour… Haine… Pour moi, c’est la même chose. Ces deux sentiments sont reliés par la passion… et comme le positif l’emporte toujours sur le négatif, je préfère aimer.

C’est plus sain, plus respectueux de soi-même et d’autrui. Parce que, si une personne ne m’aime pas, moi j’ai le droit de l’aimer en toute liberté.

Et quand j’ai la possibilité de dire à quelqu’une ou à quelqu’un que je l’aime, alors je le libère de moi… Et moi je suis aussi libéré de lui.

C’est d’ailleurs ce qui m’est arrivé il y a quelques jours : mon voisin d’en face ne m’aime pas pour certaines raisons qui lui sont personnelles.
Mais l’autre jour, je lui ai dit que même s’il ne m’aime pas, il n’a pas la possibilité de m’empêcher de l’aimer.
Oups ! Quand je lui ai dit cela, il était tout perdu car je ne voulais pas jouer avec lui : je n’allais pas vers la négativité vers laquelle il essayait de me tirer.
Comme je lui ai exprimé cet amour inconditionnel que j’ai pour lui, maintenant il n’a plus de raison de me haïr. Il est libéré de moi et je suis libéré de lui.

Chouette alors !

J’adore aimer, c’est bon pour la tête et pour le cœur !

Et comme le disait mon copain, feu Patrice Morchain : “L’Amour est la clef !”.

Pas vrai ?

Le livre de Patrice Morchain : L’amour est la clé !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :